jeudi 14 décembre 2017

Parlons de Mela Rosa...



Mela Rosa est une pépinière située dans le nord de la France, dans le département du Pas de Calais, à Grigny exactement. J'ai découvert cette pépinière lors de la fête des plantes de Saint jean de Beauregard en Automne 2016 grâce à David Henriet (que beaucoup connaissent d'ailleurs). 
Toutes les informations qu'il m'a donné sur les roses (mais aussi les arbres fruitiers) ont éveillé ma curiosité, et, après des recherches sur Internet j'ai décider d'accueillir dans mon jardin quelques variétés.
Vous aller me dire, pourquoi commander des rosiers qui viennent de l'autre bout de la France. 
Pour 3 raisons principales:

La première: les rosiers sont greffés sur Rosa canina (sauf indication contraire): l'églantier, assurant reprise et longévité sur mon sol calcaire et "remblaillé".
Deuxième raison: de part son porte greffe, ils résistent très bien à la sécheresse,
Troisième raison: l'aspect naturel des roses et l'abondance de fleurs.



Les premiers rosiers Mela Rosa ont donc élu domicile sous l'acacias (a gauche sur la photo).
 On ne les voit pas beaucoup, ils sont encore petits!

Mes choix se sont portés sur:
  • Les Yeux d'Elsa
  • Lasse de Pic
  • Louise Dupin
  • Ecume des jours
Ils ont été planté en décembre 2016 et à part de l'engrais au printemps, la suppression des fleurs fanées durant la belle saison, ils n'ont reçu aucun autre soin. 
Je trouve qu'ils ont bien fleuri malgrè leur jeune âge et j'attends l'année prochaine pour les voir vraiment épanoui.

Mais, en attendant, je vous présente leurs premières fleurs...




En premier, voilà Lasse de Pic (au centre sur la photo)

 



C'est un arbustif, très résistant au froid. Sa particularité: son bois rouge dénudé d'aiguilles et son feuillage automnal. Il ne fleuri qu'au printemps, mais quand on voit ses roses, difficile de s'en passer.



En second, Ecume des jours



Il s'agit d'un rosier au port souple, qui se glisse ici dans le lavandin. Au départ, la rose est légèrement rosée puis pâli et devient totalement blanche en fin de floraison ce qui met en valeur son cœur bien jaune.




En troisième, un grimpant: il s'agit de Louise Dupin


Il a énormément fleuri cette année, jusqu'aux gelées. Les roses sont foncées à l'éclosion, puis pâlissent légèrement.



C'est en plus un rosier parfumé




En quatrième, pour finir: Les Yeux d'Elsa


Quelle jolie rose



Même en fin de floraison, ou sous la pluie


I s'agit d'un rosier tout petit, au port souple. Je lui ai fourni un petit support pour appuyer ces rameaux mais on peut également le laisser tapisser le sol. Il libère de légère effluves et fleuri jusqu'aux gelées.

Je viens d'ajouter au jardin trois autres variétés:

  • Rosée de Lune
  • La tine d'amour
  • Jubilé Warstein saint Pol
Affaire à suivre donc!






4 commentaires:

  1. Belle sélection ! Je viens de recevoir le catalogue mela rosa et je commanderai des rosiers en janvier pour la première fois chez eux. C'est toujours intéressant de connaître les avis des autres et de voir des photos en situation. Merci pour cet article.
    Christophe
    lejardindelavanneuse.overblog.com

    RépondreSupprimer
  2. J'ai passé ma première commande sur mela rosa à force d'en entendre parler sur internet et je me réjouis d'accueillir trois nouveaux rosiers mela rosa dans mon jardin car comme vous je pense qu'ils ont beaucoup de chance de bien prospérer en étant issu d'une greffe avec rosa canina.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ravie des 2 rosiers Mela Rosa arrivés dans mon jardin: le Baiser de l'Opéra et Jade de France. Ils sont encore très jeunes mais ils sont vigoureux et généreux en floraison.
    J'espère pouvoir les emmener avec moi.
    J'ai aussi un de leurs malus, greffé sur nanifiant, il est encore tout petit mais j'en attends beaucoup pour cette année.
    Bon dimanche,
    Aude.

    RépondreSupprimer
  4. Les Yeux d'Elsa m'ont conquise !!! J'ai déjà un jeune Louise Dupin.

    RépondreSupprimer