mercredi 12 juin 2019

Focus sur les parapluies


Je ne vais pas vous parler de la météo même si c'est vrai que les parapluies sont de rigueur en ce moment (tout comme le K-Wai d'ailleurs). Non, non non, je vais vous parler des parapluies en métal que mon mari a fabriqué pour mes plantes grimpantes il y a plusieurs années.


Il y en a deux sur le terrain. En ce moment ils sont bien mis en valeur car entre autres,  les rosiers qui les habillent sont en fleurs.

Je vais ici me focaliser sur le premier parapluie:


Élégamment couvert par le rosier "Veilchanbeau".
 Il s'agit d'un rosier ancien, crée en 1909 par Schmidt, un rosiériste Allemand. Son nom "Veilchanbeau" signifie simplement "bleu violet". Ce rosier est un spectacle à lui tout seul car de l'éclosion des roses à la fanaison complète, on visualise toute les teintes du champs chromatique du bleu: bleu violet, lavande, magenta...une petite merveille!


Il est également très facile à palisser sur le tuteur car il ne porte que très peu d'épines.


Seul inconvénient, il n'est pas remontant.
 Je l'ai donc associé, à son pied, au rosier "Mrs Okley Fischer" (jaune orangé) qui lui est remontant. J'ai égalemnt installé il y a trois ans une clématite terniflora mais celle-ci me boude, elle ne monte pas très bien dans le rosier. Peut-être faut-il que je change d'espèce de clématites. Si vous avez quelques idées, n’hésitez pas à m'en faire part en commentaire...






Pour lui tenir compagnie on trouve également à ses pieds des sauges, de la lavande, des phlomis et de la camomille (issue des graines du SOL)


En bref, beaucoup de compagnes dans les teintes soit bleu violet, soit jaune-orangé.



Le fenouil bronze (également issues des graines du SOL) apporte un côté vaporeux à l'ensemble.

A très bientôt, sous le deuxième parapluie!

6 commentaires:

  1. Je visite votre jardin réguliérement sans apporter de commentaire mais aujourd'hui je franchis le pas pour essayer de vous aider pour les clématites. J'habite dans le sud-ouest de la France aux étés très secs et la plus jolie clématite est Mme Julia Correvon. Je crois que vous pouvez faire le deuil des grosses fleurs et vous trouveriez votre bonheur dans les viticella . Comtesse de Bouchaud Ville de Lyon Ernest Mackram se comportent honorablement mais quand les je vois sur des reportages dans d'autre jardins j'en bave d'envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaires. Il est vrai que je commençais à m’intéresser aux clématites viticella, je pense que je vais franchir le pas et essayer d'en installer une.

      Supprimer
  2. Sympa cet époux !
    Le résultat est beau et pratique. J'ai Veilchenblau, issu de boutures récupérées dans un potager d'une ferme. A l'époque il était peu courant. C'est un rosier superbe avec ses milliers de fleurs aux teintes particulières !

    RépondreSupprimer
  3. Félicitations à votre mari que j'aime ce parapluie et un deuxième vous en avez de la chance .Les couleurs de ce massif sont superbe et le fenouil c'est vaporeux et très joli .Pourquoi pas une ipomée annuelle au pied de votre parapluie ,à mon désespoir les clématites chez moi ne sont pas terribles ils faut que je trouve des plus résistantes .
    A bientôt pour le deuxième parapluie
    Beaux weekend avec moins de pluie surtout dans mon Nord
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
  4. Ton parapluie va bientôt disparaître sous les fleurs !
    Aude.

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup ce rosier et ce parapluie est rudement joli !! et ton jardin est très beau

    RépondreSupprimer