mercredi 8 août 2018

La pluie, c'est pour quand??


Cette année encore le jardin souffre énormément de la sécheresse. Déjà 3 Eté que la situation est difficile à cause du manque de pluie. Cette année on nous a rajouté la canicule où les températures ont quasiment atteint les 40 degrès. Du coup, pas de pluie + fortes chaleur = cocktail détonant pour le jardin. 
Il a beau être composé de plantes résistantes à la sécheresse, il s'en sort difficilement.



Seule à l'ombre totale, les mirabilis jalapa, les épimédiums et les fougères résistent. 

Au soleil, pas grand chose, même les lavandes, les phlomis, les népétas, la bignone font tristes mine...

Allez, petit tour autour du désastre caniculaire


Pervenche

Trachelospermum jasminoides

Cotonéaster



La "pelouse" qui crisse sous les pieds. Ce qui reste vert, c'est le liseron!!

Le mûrier de chine aimerait rincer ses feuilles sous la pluie

La sauge aussi

Un rosier fleurit timidement

Il s'agit de Rush

Ici aussi la "Pelouse" est grillé, les lavandes n'en sont pas loin...

Oh tient une fleurette! Celle-ci est une annuelle et a reçu un peu d'eau!

C'est pas très joli de ce côté là non plus

Ce phlomis aimerait un peu de pluie lui aussi

Tout à soif

La bignone n'est plus que l'ombre d'elle même

Ce cotonéaster rampant aussi

Ce fortitia aussi (à gauche)

Le stackys bizantana font triste mine

Les sauges arbustives aussi

Même constat sur la spiréee

Et cet abélia!



C'est bien loin d'être joli

Les althéas sont entrés en repos, les feuilles cuisent au soleil

Cet aster est un peu arrosé mais les 38 degrés de la semaine passé ont grillé le feuillage. J'essaie de leurs mettre un peu d'eau pour avoir des couleurs d'automne mais j'avoue ne plus avoir la force et l'envie de continuer à me battre!

 Même les rosiers font sérieusement triste mine!

Voilà pour l'état des lieux post canicule, le bilan n'est pas fameux. Pour moi, il est hors de question d'arroser le jardin d'ornement, c'est contre nature et épuise le jardinier. Seul le potager bénéficie d'un arrosage copieux tous les soirs et nous fait profiter de ces douces saveurs.  Le climat change, mon jardin change lui aussi années après années. Le plaisir de jardiner est toujours là,  c'est même intéressant de chercher des plantes chameaux pour créer ou recréer des beaux massifs. 
Cette année, chaque plante qui n'aura pas résister aux rayons brûlant du soleil sera remplacée par des stipas, je viens d'en semé 30 pots!
Pour le reste, nous verrons bien: euphorbes, népétas, phlomis, santoline, sempervinum, iris...les choix  des plantes résistantes sont vastes!

Bonne journée à tous et profitez bien des beaux jours car dans 4 mois c'est l'hiver!!

5 commentaires:

  1. Bonjour Elo! Je ne pense pas que mon diagnostic/jardin/assoiffé te consolera...mais ici, dans le Doubs, même constat, et oui, idem pour certaines lavandes. Les seules qui résistent sont celles qui se trouvent un peu au "moins cuisant" derrière des petits murets. Les végétaux qui bénéficient d'une petite ombre, flagrant sur les bambous, au soleil toute la journée, c'est cuit, les autres qui passent à l'ombre résistent. Je suis entrain de réfléchir pour 2019, planter plus de troènes, en fait je les guide en petit arbres, ils ont un joli port, sont très prisés des butineurs, ce sont des vigoureux qui poussent vraiment vite, pas très chers et toutes les associations sont possibles! Beaucoup ne les aiment pas,trop communs, moi je pense qu'ils sont très bien adaptés à nos climats et certains sont presque persistants. Je refais un tour dans ton jardin, tu coupes dans quelques semaines après état des lieux pour en préserver? Je réfléchis aussi aux santolines, népétas et je suis par contre surprise de la Sauge de Russie, ce pérovskia tout récent est toujours debout sans eau pour ainsi dire.Et les championnes gauras m'épatent! Il nous faut adapter nos plantations, c'est évident, je vais aussi faire rentrer encore plus de graminées, certaines jouent bien la débrouille et rendent le jardin si léger!
    Allez, on a jamais vu un été durer...plus de 2 mois!
    Belle fin de journée!
    Carole Tahar

    RépondreSupprimer
  2. Partout, c'est la même constatation mais mon Clos s'en sort mieux. D'abord on a eu moins chaud et surtout un vrai déluge en juin qui a humidifié le sol en profondeur. Et puis, les grands et vieux arbres font de l'ombre et modèrent la température.
    On nous annonce de la pluie aujourd'hui, j'espère qu'il va aussi pleuvoir chez toi.
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. même constat dans ma bourgogne !! tout cuit et tout fait grise mine !!
    j'espère la pluie tous les jours !!!
    je réfléchis à des plantes plus résistantes

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Elodie .En effet cette année en cette période le jardin est en souffrance et aujourd'hui la pluie qui je crois arrive partout vous redonneras le sourire .Je vois que les projets sont là pour tout comme moi remplacer les plantes qui ne donnent pas le meilleur .
    Je vous souhaite une belle journée Elodie et oui profitons de l'été nos discours ne seront plus les mêmes .....
    Amitié jardinière
    Emmanuelle

    RépondreSupprimer
  5. Tous les jardins ou presque ont souffert! La pluie a fait du bien!

    RépondreSupprimer